Dos de cabillaud en papillote et ses légumes de mi-saison

Une recette de poisson sur mon blog, oui oui vous ne rêvez pas !
Un challenge que je m’étais lancé et qui a beaucoup plu à mon amoureux ! Je dois avouer que même si je ne suis pas vraiment fan de poisson (et c’est peu dire…) Continuer la lecture de Dos de cabillaud en papillote et ses légumes de mi-saison

Publicités

Granité au citron

Voici un dessert glacé très agréable à déguster, frais et rafraichissant tel quel en été,idéal après un repas copieux en hiver ou tout simplement pour accompagner un dessert en toute saison !
A adapter en fonction des saisons des agrumes (oranges, oranges sanguines, pamplemousse, citrons verts …)

granite_citron1

Pour 1 litre de granité :

– 2 citrons
– 70 cl d’eau
– 200 gr de sucre semoule

granite_citron2

Préparation :

Hachez finement le zeste d’un des citrons. Pressez les citrons en gardant la pulpe :vous devez avoir 10-12 cl de jus.
Mettez l’eau dans une terrine, faites-y fondre le sucre en remuant et ajoutez le zeste, le jus et la pulpe de citron.
Mélangez bien avec une cuillère en bois et mettez au congélateur.
Après 2h, sortez la préparation et mélangez-la avec une spatule, puis remettez la terrine au congélateur. Recommencez à intervalle régulier jusqu’à ce que la préparation se paillette, puis laissez au congélateur jusqu’à ce que le granité soit complètement pris.

granite_citron3

Suggestion personnelle : on peut rajouter un fois dressé, un trait de gin sur le dessus de chaque verre … à consommer avec modération dans ce cas là 😉

Source : Le Larousse des Desserts

Les Bougnettes (ou Bunyetes en catalan)

Les bunyetes sont une spécialité de ma région que toutes les familles avaient l’habitude de réaliser dans le temps pour les fêtes de Pâques, comme le voulait la tradition catalane. Ce sont de larges beignets de forme sphérique d’une belle couleur dorée, très fins, légers et croquants !
Cette belle tradition se perd un peu de nos jours, et je trouve celà fort dommage car à cette occasion les familles se réunissaient lors de veillées pour préparer et déguster ces beignets ensemble …

Voici la recette familiale qui m’a été confiée par mon père. Au fil de mes essais je l’ai adapté afin de la rendre divisible, mais aussi un peu plus légère, et elle a remporté tous les suffrages !

bunyetes1

Pour 50 bunyetes (environ) :

– 1 kg de farine de t.55
– 8 œufs moyens
– 200 gr de sucre en poudre
– 2 sachets de levure de boulanger ou un cube
– 1 verre de lait tiède (20 cl)
– 250 gr de beurre
– 4 sachets de sucre vanillé
– 8 cuillères à soupe de fleur d’oranger (soit 120 ml)
– 4 pincées de sel
– les zestes de 4 citrons (facultatif)

A prévoir en plus :

– plus ou moins 400 gr de farine pour pétrir la pâte (celà dépend de la taille de vos œufs, l’humidité ambiante … ajoutez donc la farine avec parcimonie)
– 1,5 à 2 litres d’huile pour la friture
– du sucre en poudre pour saupoudrer après cuisson

bunyetes2

Préparation de la pâte :

Délayez la levure de boulanger avec le verre de lait tiède et une cuillère à café de sucre.
Faites fondre le beurre dans une casserole et laissez-le se tempérer.
Râpez finement les zestes des 4 citrons (facultatif).
Dans une bassine, battez les œufs en omelette, puis ajoutez la fleur d’oranger, le beurre fondu, le zeste des citrons, le sel, les sucres et mélangez.
Dans une autre grande bassine mélangez la farine et la levure délayée. Faites un puits au centre et versez-y le mélange oeufs-fleur d’oranger etc… Incorporez petit à petit la farine, sans arrêter de tourner (vous pouvez le faire à la cuillère en bois). Une fois la pâte homogène, parsemez une petite poignée de farine sur votre plan de travail, disposez la pâte au centre, et les mains légèrement farinées commencez le pétrissage. La pâte absorbe la farine,renouvelez l’opération jusqu’à ce qu’elle ne colle plus aux doigts et se détache bien de votre plan de travail (attention toutefois à ne pas trop mettre de farine, la pâte doit rester souple et brillante). Votre pâte est prête quand elle est lisse et non collante, commencez alors à la pétrir énergiquement pour lui donner de l’élasticité (cela est nécessaire dans la confection des bunyetes). La pâte est prête quand on y enfonce un doigt à plat et qu’elle remonte toute seule (comptez une bonne demi-heure de pétrissage).

bunyetes3

Boulez la pâte et enveloppez-la dans un grand linge propre légèrement fariné que vous déposerez dans une bassine ou un grand panier en osier et laissez poser dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air une demi-journée (compter trois heures minimum, après cela dépend de la température de la pièce où lève la pâte).

Confection et cuisson des bunyetes :

L’opération se déroule en même temps et toute la pâte doit être préparée en une fois, il vaut mieux donc être plusieurs personnes, une pour faire cuire et deux ou trois pour faire les bunyetes.

pate_bunyetes

La confection :

Découpez la pâte en rouleaux, puis en morceaux de 40 à 50 g que vous roulez en boule (on obtient avec ce calibrage des bunyetes un peu plus grande qu’une assiette à dessert après cuisson).
Alignez-les sur des torchons, à l’abri des courants d’air et recouvert d’un linge. Laissez poser la pâte un moment pour qu’elle perde de sa raideur, puis étirez ces petites boules sur le genou protégé par un torchon (méthode à l’ancienne), ou sur un plan de travail au rouleau à pâtisserie (sans ajouter de farine). Finissez d’étirer à la main en faisant tourner le disque de pâte entre vos doigts (peu importe s’il y a quelques trous dans le disque et si ça n’en est pas vraiment un, étirez le plus mince possible). Vous pouvez vous aidez en huilant légèrement le bout de vos doigts.

bunyetes4

La cuisson :

Préparez le bain de friture : mettez l’huile dans une bassine à friture sans panier sur feu moyen (je vous conseille de ne pas mettre toute l’huile en une fois, remplissez votre bassine d’un tiers environ et rajoutez au fur et à mesure que le niveau baisse). Prévoyez une grille pour égoutter les bunyetes au sortir de l’huile avec une assiette dessous.Préparez aussi un grand plat garni de papier absorbant pour recevoir les beignets et le sucre pour les saupoudrer sitôt égouttés.

Mettez les bunyetes à frire dans l’huile bien chaude. Laissez dorer légèrement chaque face (attention cela cuit vite, il faut que ça soit juste d’un blond doré), égouttez puis déposez dans le plat sur le papier absorbant et sucrez généreusement.Disposez les bunyetes au fur et à mesure dans une grande corbeille tapissée de torchons et recouvrez d’un linge.

A déguster avec un bon vin de pays comme le muscat …

bunyetes5

Glace légère au citron

Ma première réalisation depuis que j’ai une sorbetière, c’est une recette que j’ai eu l’occasion de tester plusieurs fois déjà !
Elle est parfaitement équilibrée en bouche, légère et rafraichissante, onctueuse, bref un délice !
A déguster seule ou bien en accompagnement d’un fondant au chocolat par exemple 😉

glace_legere_citron1

Pour environ 800 ml de préparation :

– Le zeste et le jus de 2 gros citrons (15 ml de jus)
– 200 gr de sucre en poudre
– 2 blancs d’œufs
– 300 ml de crème fraîche épaisse

glace_legere_citron2

Préparation :

Dans une casserole mettez le zeste et le jus de citron, le sucre, et 150 ml d’eau. Faites chauffer doucement en remuant sans arrêt jusqu’à dissolution du sucre.
Amenez à ébullition et faites mijoter pendant 5 minutes, jusqu’à l’obtention d’un sirop léger.
Battez les blancs d’œufs en neige pas trop ferme et, en continuant à fouetter, incorporez le sirop encore chaud.
Laissez refroidir, ajoutez la crème. Sorbetière : 20 à 25 minutes.

glace_legere_citron3

glace_legere_citron4

Macarons à la cannelle

De délicieuses bouchées croquantes au cœur tendre …

macaronscannelle

Pour environ 50 macarons :

– 1 gousse de vanille
– 300 gr de noisettes en poudre
– 2 cuillères à café de cannelle
– 4 blancs d’œufs
– 2 cuillères à café de jus de citron
– 125 gr de sucre glace

Préparation :

Ouvrez la gousse de vanille, grattez la chair et mélangez-la avec les noisettes et la cannelle.
Préchauffez le four à 160°. Chemisez les plaques.
Battez les blancs en neige ferme en ajoutant progressivement le jus de citron. Ajoutez le sucre glace et battez à nouveau.
Incorporez délicatement les noisettes aux blancs en neige à l’aide d’un fouet. Prélevez de petites portions de pâte à l’aide de 2 cuillères à café et déposez-les sur la plaque. Mettez dans le bas du four pour une vingtaine de minutes.

Si toutefois vous êtes sensibles à la noisette, je vous déconseille cette recette, mon petit mari n’ayant pas supporté :-s

Source : Pâtisseries entre copains,Editions Solar

La Brioche à Boules : version citron fourrée à la noix de coco

Après la version chocolat-orange, délicieuse mais tout de même assez classique, j’ai eu envie d’essayer une association que j’aime tout particulièrement mais que je n’avais jamais trouvé dans une brioche : citron-noix de coco.
Je ne saurais vous dire quelle version j’ai préféré mais j’ai beaucoup aimé la note fraiche qu’apporte le citron à la pâte et découvrir ce coeur de coco tout moelleux …

brioche_citron_noixdecoco

Rappel des ingrédients pour la pâte :

– 500 gr de farine
– 1 cube de levure du boulanger ou 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
– 250 ml de lait tiède
– 75 gr de beurre ramolli
– 40 gr de sucre
– Le zeste d’un citron
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1 oeuf
– 1 pincée de sel

Pour fourrer :

– 75 gr de noix de coco râpée
– 150 gr de lait concentré sucré

Pour dorer la brioche :

– 25 gr de beurre
– 65 ml de lait
– 1 cuillère à soupe de sucre

Préparation :

Tamisez la farine dans un saladier.
Faites tiédir le lait et dissolvez-y la levure. Laissez reposer environ 15minutes.
Ajoutez à la farine le lait, le beurre, le sucre, le sucre vanillé, l’œuf, le sel et les zestes.
Mélangez bien le tout.
Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle se détache du récipient (j’ai pétri une bonne quinzaine de minutes même si ça se détachait bien), éventuellement ajoutez 1 cuillère à soupe de farine.
Laissez doubler de volume.
Beurrez un plat à gratin ou tout plat à four à bords assez hauts.
Mélangez la noix de coco et le lait concentré sucré (vous devez obtenir un mélange homogène mais non sec).
Avec la pâte formez 18 boules, aplatissez-les entre la paume des mains et déposez sur chacune une belle cuillère à café du mélange noix de coco-lait concentré sucré. Ramenez les bords pour entourer le cœur de coco et soudez bien la pâte (en la pinçant) pour ne pas que le mélange s’échappe pendant la cuisson.
Placez-les côte à côte dans le plat (soudure en bas) en gardant un petit espace entre chaque boule car elles gonflent lors de la levée.
Recouvrez d’un linge et laissez doubler dans un endroit chaud.
Faites chauffer et mélangez bien les ingrédients pour dorer la brioche avant de les verser uniformément sur les boules.
Faites cuire environ 25 minutes à four préchauffé à 200°C (abaissez la température à 180° si la brioche colore trop vite).

Petits gâteaux à la cannelle

De très bons petits biscuits croustillants, le sucre parfumé à la cannelle saupoudré dessus apporte une saveur délicate très appréciable !

petits_gateaux_cannelle

Pour une cinquantaine de biscuits (selon la taille des emporte pièces) :

– 250 gr de farine
– 150 gr de sucre en poudre
– 1 gros ½uf
– 1/2 cuillère à café de levure chimique
– 70 gr de beurre
– Le zeste râpé d’1/2 citron
– 1/2 cuillère à café de cannelle

Pour la finition :

– 50 gr de sucre en poudre
– 1 cuillère à café de cannelle

Préparation :

Pétrissez tous les ingrédients pour obtenir une pâte lisse.
Abaissez la pâte sur une feuille de papier sulfurisée à 4-5 mm d’épaisseur.
Découpez des formes avec un emporte pièce puis disposez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisée. Faites cuire à four moyen, 150° pendant 10/12 minutes (il faut que ça dore légèrement).
Mélangez le sucre en poudre et la cannelle pour la finition et saupoudrez-en les biscuits dès la sortie du four.

Source : Petits fours et bredele, de Josianneet Jean Luc Syren

Brioche Rohrnudeln

Encore une brioche vue chez Mathilde que je remercie pour ses bonnes recettes, ici sa recette en photos.
Je dois dire que mon avis est assez partagé entre cette brioche et la Buchteln… je trouve celle-ci meilleure au goût mais aussi plus belle, elle gonfle mieux et la mie est presque aussi filante que celle de la Buchteln ! Le hic, il est vrai, c’est que niveau conservation elle n’équivaut pas sa cousine … mais de toute façon, elle a été mangée bien plus rapidement 😉
La prochaine fois, je mixerai un peu les deux recettes, j’espère ainsi obtenir LA recette parfaite (à mon goût) de la brioche à boule 🙂

brioche_rohrnudeln1

Ingrédients :

– 500 gr de farine
– 1 cube de levure du boulanger (ou 1 sachet de levure de boulanger déshydratée)
– 250 ml de lait tiède
– 50 gr de beurre ramolli
– 50 gr de sucre
– 1 paquet de sucre vanille
– zeste d’un citron
– 1 œuf
– 1 pincée de sel

brioche_rohrnudeln2

Préparation :

Tamisez la farine dans un saladier.
Faites tiédir le lait et dissolvez-y la levure. Laissez reposer environ 15 minutes.
Ajoutez à la farine le lait, le beurre, le sucre, le sucre vanillé, l’œuf, le sel et les zestes.
Mélangez bien le tout.
Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle se détache du récipient (j’ai pétri une bonne quinzaine de minutes même si ça se détachait bien), éventuellement ajoutez 1 cuillère à soupe de farine. Laissez doubler de volume.
Beurrez un plat à gratin ou tout plat à four à bords assez hauts (ou sulfurisez-le).
Avec la pâte formez des boules de la grosseur d’une balle de tennis (j’en ai fait 18 plus petites)
Placez-les côte à côte dans le plat en gardant un petit espace entre chaque boule car elles gonflent lors de la levée (je dois avouer que c’est rentré tout juste en serrant dans mon moule de 30 cm de diamètre). Recouvrez d’un linge et laissez doubler dans un endroit chaud.
Faites cuire environ 25 minutes à four préchauffé à 200°C (abaissez la température à 180° si la brioche colore trop vite).

brioche_rohrnudeln3

Dans la recette originale, il faut verser à la sortie du four 75 gr de beurre fondu sur les tuyautés, mais j’ai juste badigeonné de lait légèrement sucré (60 ml de lait + 1 cuillère à soupe de sucre) avant de la mettre au four.