Charlotte au chocolat ♥

La semaine dernière mademoiselle Chou a soufflé deux bougies … le temps file à une allure incroyable !
Je souhaitais bien entendu lui faire plaisir, j’ai donc naturellement opté pour un dessert au chocolat car c’est son péché mignon… Continuer la lecture de Charlotte au chocolat ♥

Publicités

Crêpes au Cacao

Une idée très sympathique que ces crêpes parfumées au cacao, idéales pour déguster avec une sauce chocolat ou du Nutella, une marmelade d’orange ou une glace à la vanille … Elles feront également leur petit effet présentées en aumônières.

J’ai adapté la recette de ma pâte à crêpes classique, mais l’idée vient du délicieux blog de Valérie, B comme Bon.

Ingrédients pour une douzaine de crêpes :

– 250 g de farine
– 60 cl de lait
– 3 œufs
– 5 cuillères à soupe bombées de cacao en poudre non sucré (soit environ 75 gr)
– 2 cuillères à soupe d’huile ou 30 gr de beurre fondu
– 40 gr de sucre en poudre<
– 2 sachets de sucre vanillé
– une pincée de sel
– 2 cuillères à soupe d'arôme de votre choix (fleur d'oranger pour ma part)

Préparation :

Tamisez le cacao avec la farine, puis ajoutez le sel et les sucres. Mélangez.
Faites un puits, cassez les œufs et ajoutez l’huile ou le beurre fondu. Commencez à incorporez puis fouettez en ajoutant peu à peu le lait de façon à obtenir une pâte homogène.
Parfumez votre pâte avec l’arôme de votre choix (de la fleur d’oranger, du rhum ambré, du Cointreau, du Grand-Marnier… selon votre goût).
Laissez reposer votre pâte 1 à 2 heures puis faites cuire vos crêpes dans une poêle légèrement beurrée.

Si vous trouvez votre pâte un peu trop épaisse, ajoutez un petit peu de lait.

Les Bougnettes (ou Bunyetes en catalan)

Les bunyetes sont une spécialité de ma région que toutes les familles avaient l’habitude de réaliser dans le temps pour les fêtes de Pâques, comme le voulait la tradition catalane. Ce sont de larges beignets de forme sphérique d’une belle couleur dorée, très fins, légers et croquants !
Cette belle tradition se perd un peu de nos jours, et je trouve celà fort dommage car à cette occasion les familles se réunissaient lors de veillées pour préparer et déguster ces beignets ensemble …

Voici la recette familiale qui m’a été confiée par mon père. Au fil de mes essais je l’ai adapté afin de la rendre divisible, mais aussi un peu plus légère, et elle a remporté tous les suffrages !

bunyetes1

Pour 50 bunyetes (environ) :

– 1 kg de farine de t.55
– 8 œufs moyens
– 200 gr de sucre en poudre
– 2 sachets de levure de boulanger ou un cube
– 1 verre de lait tiède (20 cl)
– 250 gr de beurre
– 4 sachets de sucre vanillé
– 8 cuillères à soupe de fleur d’oranger (soit 120 ml)
– 4 pincées de sel
– les zestes de 4 citrons (facultatif)

A prévoir en plus :

– plus ou moins 400 gr de farine pour pétrir la pâte (celà dépend de la taille de vos œufs, l’humidité ambiante … ajoutez donc la farine avec parcimonie)
– 1,5 à 2 litres d’huile pour la friture
– du sucre en poudre pour saupoudrer après cuisson

bunyetes2

Préparation de la pâte :

Délayez la levure de boulanger avec le verre de lait tiède et une cuillère à café de sucre.
Faites fondre le beurre dans une casserole et laissez-le se tempérer.
Râpez finement les zestes des 4 citrons (facultatif).
Dans une bassine, battez les œufs en omelette, puis ajoutez la fleur d’oranger, le beurre fondu, le zeste des citrons, le sel, les sucres et mélangez.
Dans une autre grande bassine mélangez la farine et la levure délayée. Faites un puits au centre et versez-y le mélange oeufs-fleur d’oranger etc… Incorporez petit à petit la farine, sans arrêter de tourner (vous pouvez le faire à la cuillère en bois). Une fois la pâte homogène, parsemez une petite poignée de farine sur votre plan de travail, disposez la pâte au centre, et les mains légèrement farinées commencez le pétrissage. La pâte absorbe la farine,renouvelez l’opération jusqu’à ce qu’elle ne colle plus aux doigts et se détache bien de votre plan de travail (attention toutefois à ne pas trop mettre de farine, la pâte doit rester souple et brillante). Votre pâte est prête quand elle est lisse et non collante, commencez alors à la pétrir énergiquement pour lui donner de l’élasticité (cela est nécessaire dans la confection des bunyetes). La pâte est prête quand on y enfonce un doigt à plat et qu’elle remonte toute seule (comptez une bonne demi-heure de pétrissage).

bunyetes3

Boulez la pâte et enveloppez-la dans un grand linge propre légèrement fariné que vous déposerez dans une bassine ou un grand panier en osier et laissez poser dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air une demi-journée (compter trois heures minimum, après cela dépend de la température de la pièce où lève la pâte).

Confection et cuisson des bunyetes :

L’opération se déroule en même temps et toute la pâte doit être préparée en une fois, il vaut mieux donc être plusieurs personnes, une pour faire cuire et deux ou trois pour faire les bunyetes.

pate_bunyetes

La confection :

Découpez la pâte en rouleaux, puis en morceaux de 40 à 50 g que vous roulez en boule (on obtient avec ce calibrage des bunyetes un peu plus grande qu’une assiette à dessert après cuisson).
Alignez-les sur des torchons, à l’abri des courants d’air et recouvert d’un linge. Laissez poser la pâte un moment pour qu’elle perde de sa raideur, puis étirez ces petites boules sur le genou protégé par un torchon (méthode à l’ancienne), ou sur un plan de travail au rouleau à pâtisserie (sans ajouter de farine). Finissez d’étirer à la main en faisant tourner le disque de pâte entre vos doigts (peu importe s’il y a quelques trous dans le disque et si ça n’en est pas vraiment un, étirez le plus mince possible). Vous pouvez vous aidez en huilant légèrement le bout de vos doigts.

bunyetes4

La cuisson :

Préparez le bain de friture : mettez l’huile dans une bassine à friture sans panier sur feu moyen (je vous conseille de ne pas mettre toute l’huile en une fois, remplissez votre bassine d’un tiers environ et rajoutez au fur et à mesure que le niveau baisse). Prévoyez une grille pour égoutter les bunyetes au sortir de l’huile avec une assiette dessous.Préparez aussi un grand plat garni de papier absorbant pour recevoir les beignets et le sucre pour les saupoudrer sitôt égouttés.

Mettez les bunyetes à frire dans l’huile bien chaude. Laissez dorer légèrement chaque face (attention cela cuit vite, il faut que ça soit juste d’un blond doré), égouttez puis déposez dans le plat sur le papier absorbant et sucrez généreusement.Disposez les bunyetes au fur et à mesure dans une grande corbeille tapissée de torchons et recouvrez d’un linge.

A déguster avec un bon vin de pays comme le muscat …

bunyetes5

Les crêpes sucrées

Aujourd’hui c’est chandeleur, et qui dit chandeleur dit crêpes 🙂
Je vous propose donc ma recette de pâte à crêpes (puisque je ne l’avais pas encore fait), j’ai mis un petit moment à trouver la texture qui me convienne parfaitement mais depuis que je l’ai je me régale à faire sauter les crêpes pour le plus grand plaisir de mon mari 😉
Ici dégustation de crêpes au sucre, tout simplement, mais vous pouvez les accommoder de tout ce qui vous fait envie : confiture, chocolat à tartiner, fruits rôtis légèrement caramélisés … faites comme bon vous semble 😉

crepes_sucrees1

Ingrédients pour 26 crêpes dans une crêpière de 25 cm de diamètre :

– 500 gr de farine fluide
– 30 gr de sucre roux
– 2 sachets de sucre naturel à la vanille bourbon (bio)
– 1 pincée de sel
– 6 œufs
– 1 litre de lait
– 60 gr de beurre fondu (ou 4 cs d’huile neutre)
– 4 à 5 cuillères à soupe de l’arôme de votre choix : pour moi, eau de fleur d’oranger

crepes_sucrees2

Préparation :

Dans un grand saladier mettez la farine, le sel, les sucres et mélangez.
Faites un puits, cassez-y les œufs et fouettez en incorporant peu à peu la farine.
Ajoutez peu à peu le lait tout en continuant à fouetter et finissez en ajoutant le beurre fondu et l’arôme de votre choix.
Vous devez obtenir une pâte fluide et légèrement mousseuse.
Laissez reposer la pâte 2/3 heures si possible avant de faire cuire dans une crêpière légèrement beurrée (ou huilée).

crepes_sucrees3

Outrageous chocolate cookies

De délicieux cookies fort en chocolat et moelleux à souhait, auxquels la croûte légèrement craquelée et croustillante ajoute un vrai plus !
Ils feront sans nul doute le bonheur de votre tribu pour petits déj ou goûters gourmands !
Un grand merci à Manue pour cette découverte !

outrageous_chocolate_cookies1

Pour 20 cookies environ :

– 220 gr de chocolat à pâtisser haché
– 4 cuillères à soupe de beurre fondu (soit 60 gr)
– 2/3 cup de farine (soit 90 gr)
– 1/2 cuillère à café de levure chimique
– 1/2 cuillère à café de sel
– 2 gros œufs
– 3/4 cup sucre roux (soit 170 gr)
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille (j’ai remplacé par de la fleur d’oranger)
– 250 gr de pépites de chocolat (je les congèle toujours pour ne pas qu’elles fondent à la cuisson)

Préparation :
Préchauffez le four à 180°C.
Mettez le chocolat haché et le beurre dans un plat et faîtes le fondre au micro-onde 3 x 30 s en remuant entre chaque fonte.
Mélangez la farine avec le sel et la levure. Battez les œufs, le sucre roux et la vanille (ou fleur d’oranger) avec un fouet.
Mélangez ces deux préparations puis ajoutez le chocolat fondu.
Attendez un peu que l’appareil refroidisse (pour ne pas que les pépites fondent et ainsi la pâte prendra une plus importante consistance) puis ajoutez les pépites de chocolat.
Disposez des tas espacés de pâte sur du papier sulfurisé à l’aide de deux cuillères à soupe puis enfournez pour 12 minutes.
Laissez refroidir avant de déguster…
Et si vous avez des gourmands à la maison n’hésitez pas à vous mettre 2 ou3 de ces délicieux cookies de côté si vous voulez y goûter !

outrageous_chocolate_cookies2

Couronne des rois à la fleur d’oranger

J’ai découvert cette recette il y a environ un an sur le blog de Mimine.
Au fil de mes réalisations (car je l’ai faite plus d’une fois) je me suis permis de l’adapter légèrement pour obtenir une pâte plus facile à travailler. Résultat : une couronne vraiment délicieuse, douce, parfumée et généreuse. Idéale pour ceux qui n’aime pas la frangipane ou tout simplement pour changer un peu !

couronnedesrois_fleuroranger

Ingrédients :

– 600 gr de farine tamisée
– 120 gr de sucre en poudre + 2 sachets de sucre vanillé
– 3 œufs + 10 cl de lait tiède (ou 2 œufs + 15 cl de lait tiède)
– 125 gr de beurre ramolli (on peut aller jusqu’à 150 gr)
– 1 sachet de levure de boulanger déshydratée + 1 cuillère à café
– 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
– 1 pincée de sel
– le zeste d’une orange
– 100 gr de fruits confits (facultatif)
– 1 fève

Décoration :

– un peu de lait sucré
– sucre en grains
– miel liquide fondu + 25 gr de fruits confits pour décorer (facultatif)

Préparation :

Préparez le levain : versez la levure de boulanger dans un bol, ajoutez 2 cuillères à soupe d’eau tiède et un peu de sucre et laissez reposer 15 min. Au bout de ce temps, mélangez.
Mélangez les œufs et le sucre sans faire blanchir le mélange.
Versez la farine en fontaine dans une jatte. Ajoutez le levain au centre, ainsi que le mélange œufs-sucres, l’eau de fleur d’oranger et le sel. Pétrissez lentement (prenez une cuillère à soupe ou une spatule, au début, pour mélanger),incorporez le beurre puis progressivement le lait.
Pétrissez longuement la pâte en soulevant et en la laissant retomber. Vous devez obtenir une pâte quasi non collante et bien élastique.
Disposez la pâte dans un récipient assez grand et couvrez avec un torchon propre.Laissez reposer à proximité d’une source de chaleur et à l’abri des courants d’air. La pâte doit tripler de volume.
Râpez et prélevez le zeste de l’orange.
Lorsque la pâte a bien gonflé, incorporez-y le zeste d’orange (et éventuellement les fruits confits). Formez une couronne ronde et régulière (vous pouvez la mettre dans un moule couronne pour faciliter les choses). Glissez-y une fève (en la plaçant plus près du bord que du centre).
Si vous n’avez pas pris de moule, disposez la couronne sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Laissez-la reposer pendant encore 1 h à 1h30 dans un endroit tiède.
Badigeonnez la surface de lait sucré et saupoudrez-la de sucre en grains.
Enfournez pendant 30-35minutes à 150-180° jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.
A la sortie du four vous pouvez tout comme Mimine napper la couronne de miel fondu avec un pinceau et la décorer de fruits confits. Retrouvez la version originale avec fruits confits de Mimine ici. C’est vrai qu’ainsi elle a fière allure 😉